Blog

l'épopée de l'univers
Le Veilleur éveillé
Fragments célestes
Les eaux d'Aix-en-Provence
Fragments célestes
 

Essai, éditions “sang de la terre”

Ce livre, rare, n’est plus disponible en librairie.

Vous pouvez le commander directement en cliquant ici :

info@nature-racontee.com

152 pages - 18€ frais de port compris.

Livraison dès réception du chèque libellé à HM Becquart et envoyé à :

La Nature Racontée

Maison de la Vie Associative

Place Romée de Villeneuve

13090 Aix en Provence

"UNE ŒUVRE FULGURANTE... UNE SYNTHÈSE D’UNE FORCE ET D’UNE VIGUEUR EXCEPTIONNELLE", JEAN-MARIE -PELT
Préface de Jean-Marie Pelt :

Étincelant comme le soleil, secret et mystérieux comme la vie, mariant la science et la philosophie, l’art et la poésie, Henri-Marc Becquart nous offre ici une œuvre fulgurante. Chaque page est un neuf jaillissement où les idées s’entrechoquent, où les mots se déclinent, où les images tissent une toile intense et cohérente comme une œuvre de Cézanne.

Configuré, et par conséquent limité aux acquis de la science de notre temps, « fragments célestes » est une synthèse tout à fait achevée des performances dont l’esprit humain et le cœur de l’homme sont capables, lorsqu’ils marient heureusement la rigueur du cerveau gauche à l’intuition du cerveau droit. Il n’en faut pas davantage pour nous nourrir sans que jamais ne s’éteigne notre curiosité d’en savoir plus, et de percevoir toujours mieux l’intention de l’auteur qui, à aucun moment ne se cache derrière ses inventions et ses propositions. Il chemine aux interfaces entre les sciences de l’univers et celles de la vie, sans qu’à aucun moment le lecteur ne se sente largué par la complexité d’un raisonnement purement mathématique ou physique, auquel il ne pourrait avoir accès. Tout est simplement dit, et chacun peut comprendre.

Ce livre me paraît une synthèse, certes encore provisoire, car l’avancement des sciences rendra peut-être un jour obsolète telle ou telle des propositions développées ici ; mais pour aujourd’hui, cette synthèse est d’une force et d’une vigueur exceptionnelles.

On notera que l’auteur ne s’est pas aventuré plus avant dans les sciences de l’Homme. Faut-il en inférer que celles-ci n’en étant encore qu’à leur balbutiements face à l’immense complexité de l’objet, il est difficile dans s’y aventurer au risque de s’y perdre.

Voilà en tout cas appliqué ce fameux « principe de précaution », qui nous conduit à aborder avec la plus extrême prudence ce que nous connaissons mal et qui reste bien souvent du domaine de la conscience personnelle : le mystère de l’homme, de ses origines et plus encore de sa destinée. Sur les origines, la science balbutie au gré des fossiles trouvés ici ou là. Au sujet de sa destinée, elle reste muette ... mais peut-être débordons-nous déjà des frontières de son domaine ?

Du coup, « fragments célestes » laisse complètement ouverte la question du sens, auquel il appartient à chacun de trouver sa propre réponse. Une quête qui ne pourra que progresser et se nourrir du riche contenue de cette œuvre.”

Jean-Marie Pelt, Président de l’Institut Européen d’Écologie, Professeur émérite de l’université de Metz.

- Quatrième de couverture : Conciliant réflexion philosophique, discours scientifique et langage poétique, cet essai nous raconte une étonnante et originale histoi- re de l’univers et de la vie. Franchissant joyeusement les barrières entre les disciplines, l’auteur nous fait appréhender cette mystérieuse logique interne à l’univers qui a permis à la vie de bourgeonner sur notre planète. Tirant des bords de l’infime à l’infini, reliant la biologie et l’astrophysique, établissant de merveilleux parallèles entre les fleurs et les étoiles, ce « conteur de sciences » nous rend l’univers proche, familier, vivant.

Pour nous guider dans ce parcours, une orchidée nous servira de compagne, et nous plongerons dans la « ronde des formes » avec cette question : d’où vient la forme de ces fleurs mystérieuses ? Glissant allégrement du cerveau gauche au cerveau droit, nous irons flirter à la lisière de la science, là où s’entrouvre l’horizon de l’intuition. Nous irons humer ce qui se profile un peu plus loin, vers les vastes étendues que nous offre la poésie, cette forme d’expression si particulière qui permet d’illustrer au mieux la géniale alchimie du monde.

Cet ouvrage se veut une leçon de « non-chose », un plaidoyer pour une nouvelle approche du monde où prévaut l’énergie sur la matière, le champ sur « l’objet », l’esprit sur la lettre, ouvrant des perspectives nouvelles pour ce millénaire.